samedi 14 octobre 2017

Heartless

Vous êtes vous déjà demandé qui était la Reine de Cœur avant Alice aux pays des merveilles ?
La Reine de Cœur n’a pas toujours été la terrible souveraine d’Alice au pays des merveilles. Avant d’être couronnée, elle s’appelait Catherine et rêvait de devenir la plus grande pâtissière du royaume. Mais le sort a décidé de lui jouer un vilain tour : le Roi de Cœur veut absolument l’épouser et les parents de Catherine, très ambitieux, placent de gros espoirs en cette union.

Catherine, elle, veut vivre librement et aimer celui qui fait battre son cœur : Badin, le bouffon du Roi.

Malheureusement au pays des merveilles, où s’entrechoquent magie, folie et monstres, les contes n’ont pas tous une fin heureuse…

Le personnage de Catherine est très touchant
L'univers de Lewis Carroll est retranscrit à la perfection, on s'y croirait
Toutes les références au conte original
Tous les personnages sont fous et attachants
La plume de l'auteure est toujours un régal

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous savez que j'ai adoré la série des Chroniques Lunaires et il me tardait de retrouver la plume de l'auteure dans une autre histoire. Nous sommes ici toujours dans le thème de la réécriture de conte et c'est ici Alice au Pays des Merveilles qui est à l'honneur.

"C'est dangereux de refuser de croire à ce qui nous fait peur." - Cheshire

-- Qu'on lui coupe la tête ! --

Marissa Meyer s'est déjà forgé une solide réputation avec sa série des Chroniques Lunaires qui nous proposait une réécriture, version Sci-Fi, des contes de Cendrillon, Le Petit Chaperon Rouge, Raiponce et Blanche-Neige. Elle reste, avec Heartless, dans son domaine de prédilection mais sans le côté science-fiction, on est ici dans un conte pur et dur. L'auteure a simplement voulu nous proposer son interprétation du personnage de la reine de Cœur, du célèbre conte de Lewis Carroll. Nous rencontrons donc Catherine, une jeune aristocrate de 17 ans dont la famille souhaite plus que tout la marier au roi de Cœur et se voir ainsi hisser à la plus haute marche de l'échelle sociale. Mais Catherine est une jeune fille dont les titres et la réputation ne préoccupent guère. Elle est simple, douce, généreuse et n'aspire qu'à une chose : faire plaisir aux gens grâce à sa pâtisserie. Catherine a un don incroyable et ses créations sont appréciées de tous à travers le royaume de Cœur, c'est d'ailleurs son talent qui aura attiré les attentions du roi. Cath tente de concilier son rêve inavoué de devenir pâtissière avec les aspirations de grandeur que ses parents ont pour elle jusqu'au jour où elle rencontre Badin. La vie de la jeune fille va alors être chamboulée et nous suivons ici comment la douce et généreuse Catherine va devenir la femme froide et sans cœur qui n'aspire plus qu'à couper les têtes...

Ce roman est un vrai petit délice et se lit à une vitesse incroyable. Marissa Meyer possède un réel talent de conteuse, sa plume est toujours aussi belle, fluide, parfois poétique, presque envoûtante, elle dépeint son univers et ses personnages avec force et justesse. Certains pourront trouver que  ce roman manque un peu d'action car il s'agit avant tout de l'histoire de Catherine et l'auteure passe donc du temps à développer son personnage, ses aspirations, sa manière de penser et d'agir. Je me suis attachée à elle dès les premières pages et j'ai aimé la suivre jusqu'à la fin. Au-delà d'un personnage principal très touchant, on est complètement immergé dans le monde de Cœur (ou le pays des merveilles comme vous voulez) et c'est un pur régal de croiser le Lapin Blanc, le chat Cheshire ou encore la Chenille et le Chapelier. Tous les personnages ne sont pas aussi fous que dans le conte original, car nous sommes ici dans leur genèse, mais l'auteure a su les dépeindre et les interpréter avec brio.

"La morale de cette histoire, bien sûr, est que la beauté est dans l’œil de celui qui regarde." - Badin

☆  ☆  ☆  ☆  ☆
 
En résumé, un joli coup de cœur pour un roman touchant, véritable hommage à tous les contes de notre enfance. Tous les fans de la série des Chroniques Lunaires apprécieront Heartless, tout comme les amateurs de contes, de réécriture ou ayant gardé une âme d'enfant tout simplement.

Et vous, avez-vous lu ce livre ou pensez-vous le lire ? L'avez-vous aimé ?
N'hésitez pas à partager votre avis en commentaire

dimanche 8 octobre 2017

Keleana - tome 2 : La reine sans couronne

Après un an d’emprisonnement dans les mines de sel, Keleana a gagné sa liberté en devenant l’assassineuse attitrée du roi. Pourtant, Keleana est loin d’être dévouée à la couronne… Jouer le jeu du simulacre est d’autant plus difficile que les ordres du roi l’obligent à menacer ceux qu’elle voudrait protéger. Les forces obscures qui menacent l’équilibre du monde, l’obligeront cependant à faire un choix, au péril de sa vie…

La plume de l'auteure est sublime, fluide et addictive
Keleana est toujours une héroïne aussi attachante et badass
Les personnages de Dorian et Chaol
L'univers de fond se complexifie
Les multiples points de vue
La 1ère partie de ce tome n'est qu'une longue mise en place
Seuls les 3 premiers tomes auront été traduits en français

Pour ceux qui me suivent, vous savez qu'Un palais d'épines et de roses et que le 1er tome de Keleana ont été d'énormes coups de cœur, faisant de Sarah J. Maas mon auteure préférée, rien que ça. Étant un peu en perte de vitesse niveau lecture en ce moment, je me suis dirigée vers une valeur sûre avec ce second tome qui, même s'il est en dessous du tome 1, ne m'a pas déçue.

"Ce bonheur l'effrayait pourtant un peu, comme si le simple fait de reconnaître son existence risquait de l'anéantir."

-- Un univers qui se complexifie --

Pour ceux qui ne connaîtraient pas cette saga, nous suivons l'histoire de Keleana Sardothien, l'assassineuse la plus réputée du royaume d'Adarlan qui a pourtant finit par se faire capturer et emprisonner. Dans le tome 1, Keleana se voyait offrir l'opportunité de participer à un grand tournoi organisé par le roi d'Adarlan dont le gagnant serait désigné comme son champion, lui permettant ainsi de quitter la prison où elle dépérissait. Nous retrouvons Keleana quelques semaines après la fin du tournoi et occupant ses nouvelles fonctions au sein du royaume. La première partie du roman est assez longue et souffre du syndrome de transition, comme bien souvent dans les tomes 2. L'auteure prend son temps pour mettre en place son intrigue, forge les relations entre les personnages, les fait évoluer pour ensuite enfin nous dévoiler ses intentions. Et là, attention les yeux... Fidèle à elle-même, Sarah J. Maas n'épargne pas ses lecteurs ni ses personnages et nous dévoile un univers bien plus riche et complexe qu'on aurait pu le croire dans le tome précédent. Malgré la première partie un peu lente, j'ai encore une fois passé un excellent moment de lecture. Keleana est un personnage incroyablement bien construit et attachant. On en apprend ici plus sur son passé et elle révèle des facettes de sa personnalité à la fois touchantes et inquiétantes. Je compte d'ailleurs lire le tome en VO qui rassemble les 5 nouvelles sur le passé de Keleana : The Assassin's Blade. Chaol et Dorian sont des personnages eux aussi toujours intéressants à suivre et, si le triangle amoureux n'existe plus, la complexité des relations entre ces 3 personnages est bien présente. L'intrigue de ce tome est tout aussi captivante que celle du tome 1 et, même si j'avais deviné la révélation finale assez tôt, j'ai aimé suivre chaque évènement et chaque rebondissement. Maintenant que la grande intrigue de fond de la série est dévoilée, j'ai encore plus hâte de lire la suite pour voir ce que l'auteure nous réserve.

"Mais la mort était à la fois son don et sa malédiction."

☆  ☆  ☆  ☆  ☆
 
En résumé, un 2ème tome un peu en dessous du premier car il sert de transition et de mise en place pour la suite de l'intrigue. Toutefois, la 2ème partie effrénée rattrape tout cela, tout comme les personnages incroyables développés par l'auteure.
 


Et vous, avez-vous lu ce livre ou pensez-vous le lire ? L'avez-vous aimé ?
N'hésitez pas à partager votre avis en commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...